Les terroirs

- Les terroirs du Château de Passavant se caractérisent par une roche mère schisteuse. Les sols sont composés de limon sablo-argileux de profondeurs variables. Schiste talqueux, schiste graphiteux, schiste gréseux, sol sableux, sol graveleux, sol limoneux, orientations, pentes, ouverture du paysage, toute cette diversité confirme le potentiel viticole exceptionnel du Château de Passavant comme l’a démontré depuis 2000 l’étude « Terroirs d’Anjou » menée par l’INRA Angers. Cet outil d’aide à la décision a permis de renforcer la notion d’A.O.C. des différents vins du Château.

 

« La Vinification »

- Les Sulfites

Le dioxyde de soufre est un composant important pour la conservation des vins. Afin de préserver l’expression du terroir dans les vins et leur originalité, les oxydations, les déviations bactériennes sont limitées par des doses raisonnées de SO2. Selon le type de vin, sec, demi-sec ou moelleux, rouge, blanc ou rosé, les doses de SO2 (dioxyde de souffre) ne dépassent pas 90 mg/l de total.

- La Récolte

Les cépages blancs sont récoltés manuellement la plupart du temps par trie.
C’est le cas aussi bien pour les vins moelleux que les vins secs. Les cépages rouges sont quant à eux vendangés mécaniquement sauf pour les A.O.C. Crémant de Loire et Anjou Rouge en macération carbonique.

- La Fermentation

Afin de préserver « l’effet terroir », les levures indigènes sont préférées. Un système de thermorégulation, pour la cuverie inox, permet de moduler la température du vin pendant son élaboration et sa conservation.

- La Filtration

Avant la mise en bouteilles, les vins sont filtrés sur terres dégrossissantes puis lors de la mise, certains vins, les moelleux et les demi-secs, sont filtrés « pauvre en germe ».

SCEA David-Lecomte | 49560 Passavant-sur-Layon

Téléphone : 02 41 59 53 96 | Fax : 02 41 59 57 91

© Copyright - 2012 SCEA David-Lecomte | Mentions Légales

Réalisation Graphique : www.media-digita.fr | Développement : www.creaduweb.fr